Les livres d’heures au Moyen-Age

mardi 04 octobre à 19h
Tarifs : Adhérent : 8 € , Non-adhérent : 10 €

David en prière, début des psaumes pénitentiels, Bordeaux, Bibliothèque municipale, Ms. 91, Livre d’heures, 15e s., f° 59v-60 © Bibliothèque municipale de Bordeaux

 

À partir du XIIIe siècle, la dévotion se fait de plus en plus privée : il devient possible de prier seul et chez soi. C’est dans ce contexte qu’apparaît le livre d’heures pour les laïcs, permettant un lien plus étroit avec le divin, sans la médiation du clergé.

Ces ouvrages peuvent recevoir une très riche décoration, à l’image des célèbres Très Riches Heures du duc Jean de Berry. L’invention de l’imprimerie en enrichit les thèmes avec l’apparition de nombreuses figures gravées encadrant les textes. Chaque exemplaire est unique car chaque élément (calendrier, oraisons) peut recevoir une ou plusieurs enluminure(s), créant de véritables cycles peints, précieux témoignages des commandes artistiques.

Objet d’apparat, le livre d’heures s’invite dans les bibliothèques naissantes des nobles, dans un mouvement plus général d’essor de la culture laïque. Il constitue aujourd’hui un élément capital de compréhension des modes de vie et des mentalités chrétiennes médiévales.

Cette conférence se propose de présenter les différentes parties du livre d’heures et son iconographie, au travers de nombreux exemples.

Par Lucie Blanchard, historienne de l’art

Rendez-vous mardi 4 octobre au Centre d’animation du Grand Parc, 36 rue Robert Schuman – Bordeaux, à 19h.